Walter Mignolo

THANK YOU
for coming to Crossroads 2012!

Walter D. Mignolo (« William H. Wannamaker Professor » en Littérature et Langues Romanes, Anthropologie Culturelle, Espagnol, et Études Latino-Américaines) est le directeur du Center for Global Studies and the Humanities de l'Université Duke aux États-Unis. En 2001, il donne des cours au département d'Anglais à l'Université du Texas de San Antonio, dans le cadre du programme « Brackenridge Distinguished Visiting Professorship » qui permet à des chercheurs de renommée internationale d'intervenir en cours ou en séance publique pour une durée de 6 mois. La même année, il est membre « Erasmus Mundus » au sein de l'Institute of Europhilosophy de l'Université de Louvain-la-Neuve en Belgique, et « Denkplatz Distinguished Professor » à l'Institute of Postcolonial and Transcultural Studies (INPUTS) de l'Université de Brème, en Allemagne. En 2010 il rejoint le Comité International d’un programme de recherche de 6 ans « Time, Memory and Representation » (http://histcon.se/) à l'Université Södertörn en Suède. Il est également membre du Comité de Conseil de l'Advanced Institute for Cross Disciplinary Studies d'Hong-Kong, en Chine, qui fait partie de l'Université des Arts Libéraux et des Sciences Sociales, et membre invité 2010-2011 de l'Institute of Advanced Studies de l'Université de Warwick, en Angleterre, au sein du département de Sociologie. En octobre 2010, il intervient en conférence à la fondation Bruno Kreisky de Vienne ainsi que dans le cadre de la série de conférences annuelles Norbert Lerner à l'Université Diego Portales, au Chili. La même année, il est l'un des conservateurs de deux expositions successives : l'exposition « Esteticas descoloniales » qui s'est ouverte le 10 novembre à Bogota, en Colombie, et l'exposition « Decolonial Aesthetics » qui a débuté en mai 2010 au Center for Global Studies and the Humanities de l'Université Duke, en Angleterre.

Bibliographie :


Principaux ouvrages et publications :

  • 2011, The Darker Side of Western Modernity: Global Futures, Decolonial Options, Duke University Press.
  • 2010, Desobediencia epistémica: rhetórica de la modernidad, logica de la colonialidad y gramática de la descolonialidad, Del Signo. Translated into French and German.
  • 2005,The Idea of Latin America, Blackswell Publishing. Translated into Spanish and Korean.
  • 2000, Local Histories/Global Designs: Coloniality, Subaltern Knowledges and Border Thinking, Princeton. Translated into Spanish (Madrid), Portuguese (Minas Girais, Brazil, 2003), and Korean (Pousan);
  • 1995, The Darker Side of the Renaissance: Literacy, Territoriality and Colonization, Michigan University Press, 2nd edition, 2005 (being translated into Spanish and Chinese).

Ouvrages et publications coordonnés par Walter Mignolo :

  • co-édité avec Margaret Greer and Maureen Quilligan (eds.), 2008, Rereading the Black Legend. Discourse of Race and Religion in the Renaissance Empires, The University of Chicago Press.
  • avec Arturo Escobar, 2009, Globalization and the Decolonial Option, Routledge.
  • avec  Heriberto Cairo, 2008, Las vertientes americanas del pensamiento y el proyecto des-colonial, Trama Editorial.
  • avec Elizabeth Hill Boone, 1994, Writing Without Words: Alternative Literacies in Mesoamérica and the Andes, Duke University Press.

Articles de revues scientifiques et numéros spéciaux :

  • avec Caroline Levander, 2011, The Global South and World (Dis) Order, Global South Journal, Indiana University Press.
  • avec Madina Tlostanova, 2006, Double Critique. Knowledges and Scholar at Risk in Post-Soviet Societies. South Atlantic Quarterly, Duke University Press.